Bienvenue à l’Eglise Saint-Eliphe de Rampillon

Venez passer un moment dans et autour de cette magnifique église Saint-Eliphe.

Après la crise sanitaire du Covid 19, la saison touristique reprendra le dimanche 21 juin 2020 jusqu’au dimanche 18 octobre 2020 inclus.

Venez nombreux chaque dimanche et jour férié entre 15 h et 18 h pour admirer l’extérieur avec ses 2 portails sculptés, ses apôtres remarquablement conservés, le linteau au dessus du portail principal sans oublier le calendrier et le tympan.

Vous serez également éblouis par la beauté de l’intérieur avec ses piliers imposants, le triforium, la superbe nef, la chapelle de la Vierge et bien d’autres merveilles.

Rampillon est situé en Brie Champenoise, souveraineté des comtes de Champagne, à la frontière avec la Brie Française, souveraineté du roi de France.

Le village est assez important pour posséder deux églises au début du XIIIème siècle.
Vers le milieu du XIIIème siècle, le village passe aux mains des chevaliers de l’ordre Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem. Ce sont ces chevaliers qui construisent la plus grande partie de l’église actuelle, d’inspiration gothique .


Le portail Occidental

Ce portail sculpté représente une scène édifiante.

De chaque côté, la base présente les travaux saisonniers à raison d’une scène par mois.

Cette vie est évangélisée par les apôtres situés au dessus : ils lui donnent sens, faisant le lien entre la vie de labeur sur la Terre et la vie au delà, représentée sur le linteau par une Résurrection des morts.

Ce lien s’accomplit dans la rencontre ultime avec le Christ en gloire présenté au centre du tympan, entouré de Marie et de Saint-Jean.

Une vie de labeur est récompensée par la gloire éternelle.

La Vierge à l’enfant

Commandée au XIVème siècle par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, cette statue est l’œuvre d’un atelier parisien.

La polychromie est dégagée en 1930 et restaurée pour l’exposition du patrimoine de Seine-et-Marne au musée du Luxembourg en 1988.

La vierge est surmontée du dais sur lequel s’appuyait un retable du XVIème siècle en bois peint, volé en 1974 et dont seulement quelques morceaux ont été retrouvés.


Le retable

Au XVIème siècle, la statue de la vierge à l’enfant est enrichie d’un retable en bois peint.

Formé de quatre volets, présentant chacun trois panneaux, ce retable qui retrace des scènes relatives à la naissance et à l’enfance du Christ est volé en 1974.

Seuls cinq panneaux seront retrouvés chez un collectionneur privé en Belgique : l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, l’Annonce aux bergers et la Circoncision.

Ils sont bien sûr mis en sûreté par la commune de Rampillon et peuvent être vus à l’occasion des journées du Patrimoine.